En collaboration avec des constructeurs renommés de machines agricoles dans leur fonction de membres du consortium, nous avons développé l’idée de la plateforme d’échange de données indépendante des fabricants et des produits et dirigeons les opérations nécessaires à ce but au moyen d’appels d’offres, d’attribution et de surveillance de lots de travail confilés à des prestataires externes. Après la mise en service de ce nouveau hub de données prévue pour début 2018, nous agirons également en tant que société d’exploitation.

Illustration en trois minutes :

Pour mieux comprendre le agrirouter de données, il convient de le comparer avec une agence de transport :

Le client souhaite envoyer certaines données, par ex., de la machine A du fabricant A vers la machine B du fabricant B et en même temps vers un système de gestion agricole du fournisseur C utilisé dans son exploitation agricole. Pour ce faire, la plateforme d’échange de données prend les données de la machine A du fabricant A, les traduit en un format compatible avec les autres destinataires et livre les données. Ensuite, le camion de données est à nouveau vide. Une fois l’opération effectuée, aucune donnée n’est stockée dans la plateforme d’échange. L’expéditeur envoyant sa marchandise, c’est-à-dire ses données, détermine à tout moment ce qui se passe avec les données. Au quotidien, de nombreux transferts peuvent être automatisés. Une fois effectués, les réglages de base facilitent l’utilisation.