La Commission Européenne choisit DKE-Data pour illustrer l’exemple du «B2B data sharing»

Osnabrück, im Mai 2018

Dans une étude lancée en 2017, la Commission Européenne aborde la thématique du « Building a European Data Economy ». L’objectif est de répondre à la problématique suivante : comment et dans quelle mesure les entreprises échangent des données et quelles sont les bases juridiques à respecter ? L’étude montre ainsi que le « B2B data sharing » diffère grandement selon le modèle commercial ou le cadre juridique. L’une des 16 études de cas décrit le cas de l’« agrirouter », une plateforme d’échange de données élaborée par DKE-Data GmbH & Co. KG dont le siège se situe à Osnabrück.

EU_Comm_Studie_B2B_Data_Sharing

L’« agrirouter » est un logiciel qui sert de pont aux agriculteurs et agro-entrepreneurs. En effet, il permet  d’échanger des données entre les applications des machines et les applications logicielles agricoles de différents fabricants. En se positionnant comme instance neutre, il résout un problème clé de la numérisation de l’agriculture. Un avantage pour les entreprises possédant un parc de machines de marques différentes qui jusqu’à présent n’avaient pas cette possibilité d’échange de données.

Le chapitre « Lessons learnt » de l’étude sur l’« agrirouter » évoque quelques facteurs responsables du succès du logiciel. Le premier de ces facteurs est sans aucun doute la neutralité du programme qui demeure un gage de confiance pour les utilisateurs. Un autre facteur important réside dans les conclusions tirées du marché qui ont permis et permettent encore d’apporter des améliorations. Enfin, la réussite est également due aux parties prenantes égales en droit, aux membres des syndicats et aux autres solides partenaires qui ont aidés au développement du logiciel. DKE-Data GmbH & Co. est sur la bonne voie grâce à l’«agrirouter».

L’étude a été menée pour le compte de DG CONNECT (Commission Européenne) et peut être consultée en suivant ce lien: data sharing by companies in Europe